top of page

ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES ET PRESSE

Explorez l'avant-garde de la recherche scientifique et plongez dans le monde captivant de la découverte avec nos derniers articles d'actualité. Découvrez des études révolutionnaires, des tendances émergentes et des informations stimulantes qui façonnent le paysage de la santé et du bien-être. Plongez-vous dans le domaine de la connaissance alors que nous perçons les mystères de la science et partageons notre passion de repousser les limites. Rejoignez-nous dans ce voyage d'exploration captivant et restez informé de nos dernières recherches scientifiques.

L'INFLUENCE DES NITRATES ALIMENTAIRES DE L'AMARANTHE (AMARANTHUS HYPOCHONDRIACUS) SUR LA CAPACITÉ AÉROBIE DES JEUNES PHYSIQUEMENT ACTIFS

Des preuves récentes indiquent que l'augmentation des nitrites plasmatiques grâce à une supplémentation en nitrates alimentaires (NO3-) est associée à une efficacité musculaire, une résistance à la fatigue et une performance améliorées. La betterave (sous diverses formes) est la source dominante de NO3- alimentaire, principalement en raison de sa grande disponibilité et de la simplicité de sa préparation adaptée à la consommation finale. Après quelques années de recherche et d'expérimentation, notre équipe scientifique a identifié une source alternative riche en NO3- alimentaire comme possible précurseur de l'oxyde nitrique, l'amarante (Amaranthus hypochondriacus) avec une concentration standardisée de 9 à 11% de NO3-. Cette étude visait à évaluer l'effet d'une dose unique (± 400 mg de NO3- alimentaire) et d'une supplémentation à long terme (6 jours) de concentré d'amarante dérivé de NO3- alimentaire sur la capacité aérobie chez les jeunes physiquement actifs.

Mots-clés : Capacité aérobie ; Amarante; Vélo; Nitrates alimentaires ; Les jeunes.

Image de Sébastien Graser

IMPACT DU NITRATE DE POTASSIUM ALIMENTAIRE SUR LA DURÉE DE VIE DE DROSOPHILA MELANOGASTER

The recently defined and yet rather new topic of healthy aging is attracting more attention worldwide. As the world population is getting older, it is rapidly becoming essential to develop and maintain functional abilities at older age and develop mechanisms to protect the senior population from chronic diseases. One of the most effective components, as well as processes associated with aging, is the recently discovered and Nobel prize-awarded—nitric oxide (NO) (as a signaling molecule), which, followed by later discoveries, showed to have a positive metabolic, immunological, and anti-inflammatory effect. Nitrates are one of the most debated topics of the last decade in the scientific community due to their pathways involved in the production of nitric oxide. Thus, the objective of this study is to evaluate the effect of different potassium nitrate concentrate supplementation on Drosophila melanogaster longevity imitating a human carbohydrate-based diet with relationship to possible cause of oxidative stress. Influence of 0.5–3% potassium nitrate medium on the lifespan and motor function in different groups consisting of 100 fruit fly females in each was analyzed. In this assay, female fly species supplemented with potassium nitrate diet showed life span increase by 18.6% and 5.1% with 1% and 2% KNO3, respectively, with a positive impact on locomotor function. In conclusion, we found that low concentration of potassium nitrate medium increased lifespan and locomotor function in Drosophila melanogaster.

Keywords: 

nitric oxidenitratesdietary potassium nitrateDrosophila melanogasterlongevitylifespandietcarbohydratesoxidative stress

Image de Yassine Khalfalli

Effets de la supplémentation à vie en nitrate de potassium sur la longévité des souris mâles et la pathologie des organes

De nombreuses études à court terme portant sur une supplémentation alimentaire en nitrate chez l'homme et sur des modèles animaux ont rapporté des effets positifs sur le système cardiovasculaire, l'efficacité de l'exercice et la fonction immunitaire. Cependant, le cancer et les effets hormonaux indésirables suscitent des inquiétudes depuis longtemps. Nous avons étudié les effets à long terme de différentes concentrations de nitrate de potassium (KNO3) sur la longévité des souris de laboratoire et sur les changements structurels de leurs organes. Quatre groupes de souris mâles ont été traités avec 0 mg (0 %), 45 mg (1 %), 90 mg (2 %) et 140 mg (3 %) de KNO3 dans l'eau potable. Les groupes ont été surveillés quotidiennement pour leur agilité et leur état de santé. La durée de vie des souris et les changements pathologiques des organes ont été analysés. Nous n’avons trouvé aucun effet néfaste d’une supplémentation à vie en KNO3 sur la survie des souris des groupes de traitement. La supplémentation en nitrate était associée à un niveau plus faible de changements pathologiques (p = 0,002). Nous concluons que la supplémentation en KNO3 n’a eu aucun effet cancérigène sur les souris et a peut-être empêché le vieillissement des organes.

Mots clés:

les nitrates ; nitrate de potassium ; l'oxyde nitrique ; souris ; longévité ; durée de vie ; pathologie des organes

Image de Ricky Kharawala

L'effet de la supplémentation en nitrate de potassium sur la force et les propriétés des muscles extenseurs des doigts (EDL) chez la souris

L'ajout de nitrate de potassium (KNO3) à l'alimentation améliore les propriétés physiologiques des muscles des mammifères (reconstruit les muscles affaiblis, améliore la structure et la fonctionnalité). Le but de cette étude était d’étudier l’effet de la supplémentation en KNO3 dans un modèle murin. Les souris BALB/c ont été nourries avec un régime KNO3 pendant trois semaines, suivi d'un régime normal sans nitrates. Après la période d'alimentation, le muscle long extenseur des orteils (EDL) a été évalué ex vivo pour la force de contraction et la fatigue. Pour évaluer les changements pathologiques possibles, l'histologie des tissus EDL a été réalisée dans des groupes témoins et nourris avec KNO3 après 21 jours. L’analyse histologique a montré une absence d’effets négatifs au niveau des muscles EDL. Nous avons également analysé 15 paramètres sanguins biochimiques. Après 21 jours de supplémentation en KNO3, la masse d'EDL était en moyenne 13 % plus grande dans le groupe expérimental par rapport aux témoins (p < 0,05). La force spécifique musculaire a augmenté de 38 % par rapport au groupe témoin (p < 0,05). Les résultats indiquent que KNO3 a des effets sur un modèle expérimental de souris, montrant la force musculaire induite par le régime nitrate. Cette étude contribue à une meilleure compréhension des changements moléculaires dans les muscles suite à une intervention nutritionnelle et peut aider à développer des stratégies et des produits destinés à traiter les problèmes musculaires.

Mots clés:

les nitrates ; l'oxyde nitrique ; nitrate de potassium ; Modèle de souris BALB/c ; histologie musculaire ; force musculaire ; performance athlétique ; sarcopénie ; récupération musculaire

Image de Clique Images
bottom of page